L’homme byzantin et les animaux : considérations préliminaires

Conférence en français du Professeur Stavros Lazaris. Mardi 29 mars – 19h30 – en ligne. Organisée dans le cadre de la Saison Francophonie 2022 par l’ADUFF (Association des Diplômés des Universités françaises et francophones), le Centre of Natural and Cultural Heritage et le département d’histoire et d’archéologie de l’Université de Chypre. 

Lien pour s’inscrire et suivre la conférence : https://heritage.us12.list-manage.com/track/click?u=6ddc1a07f6722cd8805bf3b2e&id=790a65a716&e=d3f79da461

À travers trois cas d’étude, cette communication s’intéressera à la perception de l’homme byzantin vis-à-vis des animaux et sa relation avec eux. Est-ce que les Byzantins considéraient les animaux comme des êtres inférieurs ? comme des instruments (p.ex. dans leurs pratiques médicales) ? comme un compagnon (pour palier leur solitude) ? comme un modèle de l’éthique humaine ? En étudiant les conceptions byzantines sur les animaux, on pourra mieux comprendre certaines mentalités byzantines, puisque, comme le stipulait K. Thomas, il est impossible de séparer l’idée que les hommes du passé se faisaient des plantes et des animaux de celle qu’ils se faisaient d’eux-mêmes. Cette communication, prolégomène d’une étude en cours, permettra alors de cerner la civilisation byzantine d’un œil nouveau à travers l’étude des relations entre les hommes et les animaux et l’évolution de leurs relations.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search