Parution du volume 50 des Cahiers du Centre d’Études Chypriotes

Ce numéro 50 célèbre des anniversaires. Non pas les cinquante ans de la revue, mais son cinquantième numéro, car les Cahiers, comme le rappelle Antoine Hermary, ont été créés en 1984 et ils ont eu d’abord une parution semestrielle ; et le soixantième anniversaire de la République de Chypre, fondée en 1960, dont Anastasia Yiangou analyse la formation. Un numéro rond et de grandes transformations éditoriales : le moment était opportun pour dédier cette tomaison à la mémoire du fondateur de la revue, Olivier Masson. Il l’était d’autant plus que paraissaient cette année deux fascicules attendus du corpus des IG XV, l’un consacré aux inscriptions syllabiques, l’autre aux inscriptions alphabétiques (que présentent ici respectivement Artemis Karnava et Evangéline Markou puis Daniela Summa, le premier volume étant recensé dans la section « comptes rendus »). Olivier Masson, épigraphiste, philologue et éditeur de corpus : le dossier thématique, piloté par Antoine Hermary, Philippe Trélat et Michalis Michael couvre son champ d’expertise (sans oublier l’historiographie). Si l’Antiquité s’y taille la plus grande part, les périodes médiévale, ottomane et contemporaine n’y sont pas oubliées, creusant le sillon diachronique d’une approche pluridisciplinaire déjà éprouvée dans la tomaison précédente des Cahiers, à propos des textiles. Textes anciennement connus et inédits, approches épigraphiques, philologiques, historiques, socio-linguistiques…, le volume offre un bouquet qui montre la richesse et la complexité des langues et des écritures qui ont façonné et façonnent l’identité
chypriote.

Sabine Fourrier
Présidente du CEC

Dossier, variétés en comptes rendus, toutes les informations ici

Accessible en ligne sur Persée


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search